La posture professionnelle dans les crèches Valhorizon

Une posture professionnelle cohérente et commune

L’équipe pluridisciplinaire adopte une posture commune en mutualisant ses compétences multiples. Une attitude cohérente et partagée est définie en équipe. Elle est axée sur le respect et la bienveillance.

Les impératifs des crèches sont une base du travail quotidien : protocoles de sécurité et d’hygiène sont parfaitement intégrés à la pratique de chacun.

Le travail est triangulaire : équipe, parent, enfant.

Une attitude bienveillante, c’est aussi une compétence

L’attitude professionnelle apporte de la sérénité

Les équipes de Valhorizon Petite Enfance accompagnent les enfants vers la découverte et l'autonomie en adoptant une attitude bienveillante.

 

 

L’adulte adopte un comportement bienveillant.  Il utilise un vocabulaire adapté, il fait preuve d’empathie  et il met l’enfant en confiance.

L’adulte s’attache à créer des conditions favorables aux soins : il communique, il montre les soins sur le doudou… Il assure le confort de l’enfant et il le laisse participer.

 

Les équipes de Valhorizon Petite Enfance accompagnent l'enfant dans son quotidien avec bienveillance, en respectant son rythme

 

La journée de l’enfant est pensée, et tout est mis en place pour créer des relations stables.

L’adulte se rend disponible, il assure une continuité de soins. Il est dans une présence active : son regard, sa posture, sa parole en témoignent.

Il écoute, il privilégie l’individualité de chaque enfant et son rythme de développement.

 

 

Une posture professionnelle co-construite

Observer, reconnaitre, accompagner

Les professionnelles à la crèche s’attachent à rester disponibles sans solliciter l’enfant en permanence. Ils l’accompagnent sans faire à sa place. Ils le soutiennent, l’encouragent, le félicitent four favoriser l’estime de soi et ils l’aident à intégrer le groupe.

Les professionnels s’appliquent à définir une posture professionnelle commune pour prendre soin de
l’enfant. Ils connaissent et appliquent les protocoles en matière d’hygiène, de sécurité et de soins. Ils les laissent à disposition.

Ils communiquent en équipe pour prendre des décisions, et pour passer le relais en cas de difficulté.

 

Le rôle médiateur de l’adulte

 

Construire l’organisation pour offrir les meilleures conditions d’accueil

L’adulte est toujours présent pour accompagner, observer, et intervenir si nécessaire. S’il prend le rôle de médiateur, il reformule et il permet l’expression des émotions. Il s’attache à rester calme, à maitriser sa voix, ses gestes, ses mots. Il reformule la situation et il met des mots sur les émotions. Il pose à l’enfant des questions ouvertes sur son ressenti : «  qu’est-ce-qui te rend triste ? ».

Il autorise l’enfant à vivre sa colère, sans étiquette, sans humiliation.

 Chaque équipe se réunit une fois par mois,  le soir durant 2 heures  autour de thèmes spécifiques comme l’aménagement de l’espace ou la journée type.

Un temps de travail hebdomadaire d’une heure avec les diplômées et la responsable permet d’approfondir des situations, sans avoir besoin d’attendre les réunions d’équipe du mois, de proposer des pistes de travail et de réajuster la semaine suivante si besoin.

Ce temps a vraiment permis de progresser sur la qualité d’accueil des enfants, par l’organisation du quotidien, en s’interrogeant sur l’attitude de certains enfants de façon très individuelle . Il a également permis  de travailler sur la complémentarité des équipes.